Déterminer la rémunération d’un salarié à domicile Conseils de France Emploi Domicile

Vous allez embaucher un salarié à domicile pour être aidé dans votre quotidien : un employé familial pour les tâches ménagères, un garde d’enfant à domicile ou un assistant maternel à qui vous allez confier la garde de vos enfants, un assistant de vie pour vous accompagner dans votre quotidien…. 

1. Quel salaire lui verser ? comment fixer la bonne rémunération de votre salarié ?

L’activité exercée par un salarié à domicile correspond à un emploi clairement identifié dans une grille propre au secteur de l’emploi à domicile entre particuliers. 

Les métiers qui s’exercent au domicile sont définis dans une grille de classification, qui comprend 21 emplois-repères répartis dans 5 domaines d’activités : Adulte/ Enfant/ Espace de Vie/ Environnement externe/ Environnement technique 

Ces emplois-repères sont des modèles d’emplois qui illustrent concrètement les situations de travail les plus courantes en fonction des tâches confiées aux salariés.  

La grille de classification positionne chaque emploi-repère sur une échelle de 8 niveaux. A cette grille des métiers correspond une grille des salaires fixant les taux horaires minimum conventionnels. 

Cette grille de classification prend en compte la formation professionnelle suivie par le salarié. En effet, les salariés ayant obtenu une certification professionnelle de la branche bénéficient d’une majoration du salaire minimum de 3 à 4% en fonction du niveau de classification dans la grille.  

Ces certifications professionnelles sont les titres « Employé familial », « Assistant Maternel / Garde d’enfants », « Assistant De Vie dépendance ». 

2. Comment classer l’activité de mon salarié à domicile parmi ces 21 emplois repères ?

Un simulateur est à votre disposition pour vous aider à comprendre la classification et faciliter l’identification de l’emploi de votre salarié : => https://www.simulateur-emploisalarieduparticulieremployeur.fr 

Une fois la liste des tâches confiées à votre salarié à domicile, il vous suffit de vous laisser guider en répondant à des questions simples : vous obtiendrez ainsi la classification de l’emploi de votre salarié, le taux horaire minimum applicable. Ce document peut être joint en annexe de votre contrat de travail. 

3. Combien ça coûte ?

Vous avez une idée du taux horaire (en brut/ en net) que vous allez verser à votre salarié. Pour avoir une estimation exacte du coût de l’emploi, il vous faut prendre en compte les cotisations (salariales et patronales) qui seront à verser.  

Quand on parle de rémunération, l’employeur et le salarié n’ont pas forcément la même vision des choses : 

Un salarié perçoit un salaire net à la fin du mois. 

Le particulier employeur va s’intéresser au coût total de l’emploi : c’est-à-dire au salaire net du salarié augmenté des charges salariales et patronales.

4. Un particulier employeur peut-il bénéficier d’aides financières ?

Il existe différents dispositifs qui permettent d’aider financièrement les particuliers employeurs : 

1. L’emploi d’un salarié confère un avantage fiscal : 

Cet avantage fiscal s’élève à 50% des dépenses engagées (salaires nets payés et cotisations sociales prélevées). Il est accordé à l’ensemble des particuliers employeurs.  

  • Cet avantage fiscal vient en déduction du montant de votre impôt si le montant de votre crédit d’impôt y est inférieur ; 
  •  Cet avantage fiscal donne lieu à un remboursement si votre crédit d’impôt est supérieur au montant de votre impôt. 

Les dispositifs Cesu ou Pajemeploi vous transmettent une attestation fiscale vous informant du montant de vos dépenses pour l’emploi d’un salarié à domicile pour chaque année civile. 

Le plafond de l’avantage fiscal varie en fonction de l’emploi occupé par votre salarié à domicile : 

  • Cet avantage fiscal pour l’emploi d’un salarié à domicile s’élève à 50% des dépenses engagées dans la limite d’un plafond de dépenses de 12 000 € par an. Il sera porté à 15 000 € s’il s’agit de la première année que vous bénéficiez de cette aide fiscale. 
  • Il sera plafonné à 3 500 € si votre enfant est gardé par un assistant maternel. 
  • Les dépenses pour des petits travaux de bricolages sont plafonnées à 500€, 
  • les dépenses pour des interventions informatiques sont plafonnées à 1000€  
  • et enfin les dépenses pour des travaux de jardinage sont plafonnées à 3 000€ 

Les compléments de salaire (Primes, indemnités kilométriques, frais de transport, etc…) déclarés sont intégrés au montant attesté. 

 Depuis janvier 2022, les particuliers employeurs peuvent bénéficier de l’avance immédiate du crédit d’impôt, sous certaines conditions. A défaut, le crédit d’impôt est versé sous la forme d’un acompte de 60% en début d’année, le solde restant sera versé à la fin de l’été. 

2. Des aides pour la prise en charge des cotisations pour tous les particuliers employeurs : 

En fonction de votre âge, de votre situation personnelle ou familiale, vous pourrez être dispensé de payer les cotisations patronales de la sécurité sociale, à l’exception de la cotisation « Accident de travail – Maladie professionnelle ». Vous serez en revanche redevable des autres charges patronales. 

Le complément de libre choix du mode de garde (CMG) pour les parents employeurs : 

Si vous êtes parent employeur, vous confiez la garde de votre enfant de moins de 6 ans à un assistant maternel ou un garde d’enfants à domicile, vous pouvez bénéficier du complément libre choix mode de garde. : 

Lors de la naissance d’un enfant, les parents bénéficient d’un ensemble d’aides financières, il s’agit de la PAJE « Prestation d’Accueil du Jeune Enfant ». Ce plan d’aide comprend une aide dédiée à la garde de l’enfant appelée le CMG « complément de libre choix du mode de garde ». 

Pour l’embauche d’un assistant maternel, le CMG pourra consister en la prise en charge d’une partie de la rémunération (selon les revenus des PE et l’âge de l’enfant) et en la prise en charge de 100% des cotisations. Cette aide est plafonnée à un salaire brut maximal, par jour de garde et par enfant correspondant à 5 fois le montant du Smic horaire brut 

Pour l’embauche d’un garde d’enfants à domicile, le CMG pourra consister en la prise en charge d’une partie de la rémunération (selon les revenus des PE et l’âge du plus jeune enfant) et en la prise en charge de 50% des cotisations dans la limite d’un plafond (selon l’âge du plus jeune enfant). 

Des aides départementales pour les particuliers employeurs perte d’autonomie : 

Allocation personnalisée d’autonomie (APA) 

Pour les particuliers employeurs en perte d’autonomie de 60 ans et +  

L’Allocation personnalisée d’autonomie (APA) est une aide financière, versée par les conseils départementaux, pour les particuliers en perte d’autonomie. Cette aide est destinée à financer tout ou partie des dépenses nécessaires pour rester à son domicile. 

Pour avoir plus d’informations sur l’APA, les conditions d’attribution ainsi que les démarches à effectuer, vous pouvez consulter le site Service-Public.fr ou vous rendre directement au CCAS ou au Clic/Espace seniors de votre territoire. 

Prestation compensatrice du handicap (PCH) 

Pour les particuliers employeurs en situation de handicap 

La Prestation compensatrice du handicap (PCH) est une aide financière versée par les conseils départementaux pour les particuliers en situation de handicap, destinée à financer tout ou partie des dépenses engagées pour le maintien à domicile. 

Pour obtenir plus d’informations sur la PCH, les conditions d’attribution ainsi que les démarches à effectuer vous pouvez consulter le site Service-Public.fr ou vous rendre directement à la MDPH de votre territoire. 

Pour tous autres particuliers employeurs  

Si vous n’êtes pas dans une situation donnant droit à une exonération de charges, vous bénéficiez tout de même d’une déduction forfaitaire de cotisations de 2 € par heure déclarée. 

Cette déduction forfaitaire de cotisation est appliquée automatiquement par le CESU, sans démarche particulière de votre part. 

Les actualités de l’emploi à domicile

Montant net social CAF pour les salariés à domicile et assistantes maternelles : cela va-t-il faire baisser les aides en 2024 ?

Le montant net social est apparu sur les fiches de paie CESU et Pajemploi en 2024. A quoi sert-il ? Explications

Lire plus
Emploi à domicile, les nouveautés depuis le 1er janvier 2024

De nombreux changements dans l’emploi à domicile début 2024. Smic, salaire horaire minimum, indemnités d’entretien… On vous dit tout !

Lire plus
Semaine Nationale de la Petite Enfance 2024 : une 11e édition très attendue !

Du 16 au 23 mars, c’est l’occasion de réunir professionnels, parents et enfants autour de spectacles, jeux, ateliers de dessin ou de musique…

Lire plus

Les événements France Emploi Domicile

Protection Sociale des Assistantes Maternelles
Espace Aiguebelle
De 19h30 à 21h30
En savoir plus
Forum de l’orientation du Collège de Drancy
En savoir plus
Tout comprendre sur le contrat de travail de l’assistant maternel !
Salle La Bulle d’Air à La Chapelle-sur-Erdre
De 19h00 à 21h00
En savoir plus