Définir le salaire de l’assistant de vie : nos conseils

Vous souhaitez recruter un assistant de vie et vous aimeriez comprendre comment gérer sa rémunération en tant que particulier employeur. France Emploi Domicile vous explique comment définir et gérer le salaire l’assistant de vie et quelles sont les démarches à effectuer pour le déclarer.  

Je calcule gratuitement le salaire de l'assistant de vie et le coût de cet emploi
Le contrat de travail de l'assistant de vie, une étape indispensable

1. Comment fixer le salaire horaire d’un assistant de vie ?

ous venez d’embaucher un assistant de vie et souhaitez discuter de sa rémunération avec lui. Comment définir le salaire de l’assistant de vie ? Tout d’abord, en fonction de ses tâches, assurez-vous de respecter le salaire minimum. Prenez en compte le paiement des congés payés. Puis ajustez en fonction des compétences et de l’expérience de votre salarié. 

Vous devez respecter le salaire minimum de l’assistant de vie  

Vous souhaitez savoir quel salaire minimum verser à votre assistant de vie ? Il existe une grille pour déterminer la rémunération minimale de votre salarié. En effet, son salaire horaire dépendra de vos besoins et des tâches effectuées. 

Ce salaire minimum conventionnel est majoré si l’assistant de vie est titulaire d’un titre de la branche : titre à finalité professionnelle de la branche “Assistant de vie dépendance” ou certificat de qualification professionnelle “Assistant de vie”. 

Pour connaitre la rémunération minimale de votre assistant de vie, nous vous invitons à voir notre fiche métier Assistant de vie ou à utiliser notre simulateur de classification. 

En plus du salaire de l’assistant de vie, vous devrez verser une indemnité de congés payés 

Pour cela, il existe plusieurs possibilités :   

  • Si le salarié travaille moins de 32h par mois, vous devez majorer sa rémunération de 10% pour le paiement des congés payés. Dans ce cas, le salarié n’est pas rémunéré lors de son départ effectif en congés ; 
  • Si le salarié travaille plus de 32h par mois, la rémunération des congés payés se fait au moment où ils sont pris. Vous avez cependant la possibilité (avec l’accord de votre salarié) d’opter pour la majoration de 10%. 
    Si vous déclarez votre salarié par le biais du formulaire CESU papier, seule la majoration de 10% est possible pour rémunérer les congés payés de votre salarié.   

Exemple : Elsa est assistante de vie chez Monique. Elle vient 1 h par jour, 6 jours par semaine, soit 6 x 52 / 12 = 26 heures par mois. Monique la déclare au Cesu et majore donc son salaire de 10%. Elsa et Monique ont convenu d’un salaire de 14 € par heure. Monique verse donc 15,4 € par heure à Elsa pour inclure les congés payés. 

Ajustez le salaire de l’assistant de vie en fonction de ses compétences et de son expérience 

Bien entendu, le salaire minimum à respecter est un … minimum. Vous devez discuter avec votre futur assistant de vie pour savoir quel salaire horaire il espère. Vous pouvez aussi ajuster sa rémunération en fonction de ses compétences, de ses diplômes, de son expérience dans le métier, … mais aussi en fonction du poste. 

2. Le salaire de l’assistant de vie doit être mensualisé

La durée de travail de votre assistant de vie est régulière ? Dans ce cas sa rémunération doit être mensualisée, afin qu’il puisse percevoir chaque mois le même salaire.   

C’est également plus simple pour vous, particulier employeur, puisque cela vous évite de faire des calculs de salaire tous les mois. 

Pour cela, vous devez effectuer un rapide calcul sur la base du salaire horaire de l’assistant de vie défini précédemment :   

Salaire mensuel = salaire horaire brut x [nombre d’heures de travail effectif hebdomadaire x 52 semaines / 12 mois]1 

1 Vous devez arrondir le résultat du nombre d’heures mensuel à déclarer car le Cesu ne permet pas de déclarer des portions d’heures. 

Exemple : Manon est assistante de vie B. Elle travaille chez Monique 14 heures par semaine et gagne 15 € bruts par heure. 

Le nombre d’heures mensualisé travaillé par Manon est de : 14 x 52 / 12 = 60,67 heures arrondies à 61 heures 

Salaire mensuel = 61 x 15 € = 915 € 

Chaque mois, le salaire mensuel brut de Manon sera donc de 915 €.   

3. Quels sont les autres éléments de la rémunération de l’assistant de vie ?

Si la situation l’impose ou si vous souhaitez offrir des avantages supplémentaires à votre assistant de vie, certaines règles de calcul sont à respecter.  

Les frais de transport 

Peu importe votre lieu de résidence, votre assistant de vie doit automatiquement bénéficier d’un remboursement partiel de ses frais de transport dans les cas suivants :  

  • S’il utilise les transports publics ou un système de location de vélo pour se rendre à votre domicile et rentrer chez lui ;  
  • S’il possède un abonnement nominatif aux transports en commun, qu’il soit hebdomadaire, mensuel ou annuel.  

Pour faire valoir son droit à ce remboursement transport, votre assistant de vie doit vous remettre un justificatif d’achat ou d’abonnement nominatif.  

Le montant de l’indemnité de transport peut varier :  

  • Elle est de 50 % si votre employé à domicile travaille 17h30 (17,5 heures) ou plus par semaine ;  
  • Elle est proratisée si votre salarié à domicile travaille moins de 17h30 par semaine.  

Exemple : votre assistant de vie Liliane travaille 4h30 par semaine et possède un abonnement aux transports en commun, elle a le droit à un remboursement à hauteur de 12,86 % de son abonnement : 4,5 heures travaillées x 50 % / 17,5 heures = 12,86 %  

Ce montant est à ajouter au salaire de l’assistant de vie et doit être déclaré au Cesu pour être pris en compte dans le crédit d’impôt Salarié à domicile. 

Les frais de conduite 

Si dans le cadre de son travail à votre domicile, votre assistant de vie doit conduire un véhicule, il doit obligatoirement recevoir un supplément de rémunération pour conduite automobile, soumis à cotisation. 

Le montant de ce supplément est libre et doit figurer sur le contrat de travail (en brut). Vous pouvez choisir entre différentes solutions pour l’inclure dans la rémunération :  

  • Une prime forfaitaire ;  
  • Une majoration du salaire horaire de l’assistant de vie.  

Vous devez ajouter ce montant en NET au salaire de l’assistant de vie. 

Ce montant doit être déclaré au Cesu.  

Si votre assistant de vie doit utiliser son véhicule personnel, vous devez lui verser d’autres indemnités :  

  • Des indemnités kilométriques en fonction des distances parcourues. Le contrat de travail doit faire apparaître le barème de calcul utilisé. Il peut s’agir du barème kilométrique des fonctionnaires (minimum), ou bien du barème fiscal (maximum).  
  • Eventuellement une indemnité couvrant la totalité des frais complémentaires d’assurance, dans le cas où votre salarié doit prendre en charge un surcoût pour couvrir l’usage professionnel de son véhicule (sur justificatif de son assurance).  

Les prestations en nature 

En tant que particulier employeur, vous pouvez également convenir de prestations en nature pour votre employé à domicile. On désigne par prestations en nature les repas ou le logement fournis. L’intégralité du montant de ces prestations doit être retiré de son salaire net.  

Ces prestations peuvent être :  

  • Des repas dont la valeur minimum est fixée à 4,70€ ;  
  • Un logement mis à disposition du salarié. 

Les prestations en nature doivent être prévues dans le contrat de travail de l’assistant de vie.  

Si la prise des repas de votre salarié à domicile est incluse dans ses obligations prévues au contrat de travail, dans un objectif d’éducation, de prévention ou de soutien psychologique, celle-ci n’est pas considérée comme une prestation en nature à déduire du salaire net.  

4. Comment déclarer le salaire de l’assistant de vie ?

Vous devez toujours verser à votre salarié à domicile le salaire net (déduction faite de l’IR dont elle devra s’acquitter dans le cadre du prélèvement à la source, dont le montant vous est donné par le Cesu au moment de votre déclaration). C’est également le salaire net, et avant déduction des prestations en nature éventuelles, qu’il faut déclarer au ​​​​CESU. Dans le cas où des prestations en nature existent, le salaire versé à l’employé à domicile est déduit du montant de ces prestations.  

Par exemple, le salaire net de votre assistant de vie, avant déduction des prestations en nature, est de 500€ et le montant des prestations s’élève à 50€ : il faut déclarer 500 € au CESU et verser 450 € à votre assistant de vie. 

Offrir une rémunération équitable à votre assistant de vie est indispensable pour entretenir une relation de travail saine.  

Les actualités de l’emploi à domicile

Assistants de vie, participez à des entretiens collectifs sur votre métier

Vous êtes assistant de vie ? Participez des entretiens collectifs rémunérés ! Suite à votre participation, une indemnité de 20 euros vous sera versée.

Lire plus
Offre spéciale parcs d’attractions : Disneyland, Futuroscope, Astérix et plein d’autres à prix réduits !

Des prix imbattables pour des souvenirs inoubliables !

Lire plus
En juillet, des offres de loisirs et vacances à tarifs préférentiels pour les salariés CESU Pajemploi !

Salariés à domicile et assistantes maternelles : des centaines d’offres à tarifs réduits sur vos voyages et loisirs vous attendent !

Lire plus

Les événements France Emploi Domicile

Comprendre le contrat de travail des assistants maternels
De 18h00 à 20h00
En savoir plus
Présentation du secteurs de l’emploi à domicile
FRANCE TRAVAIL NICE NORD 06
De 14h30 à 16h00
En savoir plus
Venez nous rencontrer au Marché de Vertus
Marché de Vertus
De 8h30 à 11h30
En savoir plus