Préparer sa retraite d’assistante maternelle 

La retraite est un moment important dans la fin d’une carrière. C’est aussi une étape qui se prépare. Découvrez nos conseils pour aborder sereinement votre départ à la retraite d’assistante maternelle. 

Les congés de l'assistante maternelle sont bien mérités

1. Comment fonctionne la caisse de retraite de l’assistante maternelle ?

En tant qu’assistante maternelle, lorsque les parents employeurs déclarent votre activité à Pajemploi, vous cotisez automatiquement au système spécifique de retraite des assistantes maternelles. Ce système comprend deux niveaux de cotisation : 

  1. La retraite de base de la Sécurité Sociale, qui est le régime général commun à tous les salariés, géré par la Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse. 
  1. La retraite complémentaire Agirc-Arrco, adaptée spécifiquement aux assistants maternels. Cette retraite complémentaire est gérée par le groupe Ircem, en prenant en compte les particularités de l’emploi des assistantes maternelles. 

Ces deux composantes assurent que vous accumulez des droits à la retraite tout au long de votre carrière d’assistante maternelle.  

Ce sont aussi ces deux organismes qui gèrent la retraite des salariés Cesu et la retraite des gardes d’enfants à domicile. 

2. Comment les trimestres sont-ils validés pour la retraite des assistantes maternelles ?

Pour sécuriser sa retraite générale en tant qu’assistante maternelle, il est essentiel de valider des trimestres auprès de la Caisse d’assurance retraite et de la santé au travail (CARSAT). La validation des trimestres repose sur deux critères principaux : le volume de travail et le revenu. 

Pour valider un trimestre, il est nécessaire de cumuler un salaire brut minimal, avec la règle générale étant que gagner l’équivalent de 150 fois le SMIC horaire dans l’année permet de valider un trimestre. Vous pouvez accumuler jusqu’à quatre trimestres par an, en fonction de votre revenu. 

Il y a trois types de trimestres pris en compte pour le calcul de la retraite de l’assistante maternelle : 

  1. Les trimestres cotisés, durant lesquels des cotisations de retraite sont prélevées sur vos revenus d’assistante maternelle. 
  1. Les trimestres assimilés, accordés lors de périodes d’inactivité liées au chômage, à la maternité, à la paternité, à la maladie, au service militaire, etc. 
  1. Les trimestres supplémentaires pour enfant (si vous avez des enfants), avec un maximum de huit trimestres par enfant. 

Pour bénéficier de votre retraite d’assistante maternelle, vous devez atteindre l’âge légal de 64 ans (si vous êtes nés après 1968) et avoir validé le nombre de trimestres nécessaires, déterminé par votre année de naissance. 

La retraite complémentaire, quant à elle, fonctionne sur un système de points : les cotisations versées sont transformées en points de retraite, dont la valeur est fixée annuellement en fonction du prix d’achat d’un point Agirc-Arrco. Ce mécanisme détermine le montant de la pension complémentaire que vous percevrez. 

3. Assistante maternelle et retraite : aurez-vous droit à une indemnité de départ volontaire à la retraite ?

Depuis le 1er janvier 2023, les assistantes maternelles qui décident de rompre leur contrat de travail pour prendre leur retraite de manière volontaire peuvent prétendre à une indemnité conventionnelle de départ volontaire à la retraite, sous certaines conditions. 

Il est important de préciser que cette indemnité n’est pas versée si la retraite de l’assistante maternelle est initiée par l’employeur ou en cas de départ à la retraite suite à un retrait d’enfant. 

Pour être éligible à cette indemnité, vous devez : 

  • Avoir travaillé au moins 10 ans, de manière continue ou discontinue, dans la branche des particuliers employeurs et de l’emploi à domicile, y compris comme assistante maternelle. 
  • Et avoir cumulé au moins 5 ans d’emploi, de manière continue ou non, au sein de cette même branche durant les 7 dernières années avant votre départ volontaire à la retraite. 

Ces critères sont cumulatifs et tous les emplois exercés dans la branche comptent pour ces conditions. 

Le montant de l’indemnité est déterminé par votre ancienneté et la moyenne mensuelle de vos salaires bruts des 60, 12, ou 3 derniers mois précédant votre départ à la retraite, en optant pour le calcul le plus favorable. L’indemnité se décompose comme suit : 

  • Entre 10 et 15 ans d’ancienneté : 1 mois de salaire brut. 
  • Entre 15 et 20 ans : 1,5 mois de salaire brut. 
  • Entre 20 et 30 ans : 2 mois de salaire brut. 
  • Plus de 30 ans : 2,5 mois de salaire brut. 

Si votre contrat a été suspendu en raison de maladie, d’accident, de formation ou de visite médicale durant les périodes de détermination du salaire, un salaire reconstitué sera utilisé pour le calcul de l’indemnité. 

4. Comment obtenir cette indemnité conventionnelle de départ volontaire à la retraite en tant qu’assistante maternelle ?

Pour recevoir cette indemnité conventionnelle de départ volontaire à la retraite, vous devez faire une demande auprès de l’Ircem Prévoyance. Le formulaire nécessaire ainsi que la liste des pièces justificatives à fournir sont disponibles sur leur site web. Étant donné que l’Ircem Prévoyance dispose déjà de vos informations professionnelles, il n’est pas nécessaire de fournir l’ensemble de vos fiches de paie, seulement les documents manquants requis pour compléter votre dossier. 

Concernant le moment idéal pour faire cette demande, vous pouvez la soumettre le lendemain de votre départ volontaire à la retraite en tant qu’assistante maternelle. Si vous choisissez de cumuler emploi et retraite, la demande doit être effectuée après la liquidation de vos droits à la retraite. 

 

5. Le départ à la retraite, une étape qui se prépare

Il est essentiel de bien organiser votre départ en retraite d’assistante maternelle. Ce processus n’est pas automatique : vous devez obtenir et remplir votre dossier de retraite d’assistante maternelle auprès de l’Assurance Retraite dès que vous avez fixé la date de votre départ. 

Peut-on combiner travail et retraite ? 

Oui, le cumul emploi-retraite est possible une fois que vous remplissez les conditions pour partir à la retraite. En tant qu’assistante maternelle, vous pouvez continuer à exercer cette profession ou toute autre activité, sans limitation d’âge ou de revenu de pension. Il est simplement nécessaire d’informer la Carsat de votre continuation ou reprise d’activité professionnelle, en précisant les informations relatives à votre employeur et la date de début de votre activité. 

 

 

Les actualités de l’emploi à domicile

Top 5 des meilleurs cadeaux pour une nounou en fin de contrat

Découvrez notre sélection des meilleurs cadeaux nounou pour sa fin de contrat !

Lire plus
VENTE FLASH : vos parcs préférés à – 30 %

Vos parcs de loisirs préférés à – 30 % !

Salariés à domicile et assistants maternels, en juin, profitez d’une sélection de parcs de loisirs à prix réduits.

De quoi profiter pleinement des beaux jours !

Lire plus
Des outils pour accompagner son salarié à domicile dans son parcours professionnel

Fraîchement repensé, www.iperia.eu devient un véritable compagnon de route pour la carrière de votre (futur) salarié.

Lire plus

Les événements France Emploi Domicile

Tout savoir sur l’emploi à domicile et le CESU
CDC de l’île d’Oléron
De 14h00 à 16h00
En savoir plus
Réunion d’information : La protection sociale des assistant(e)s maternel(le)s (partie2)
Visio-conférence
De 19h00 à 20h30
En savoir plus
L’emploi à domicile en CESU : comment ça marche ?
Salle du Conseil Municipal
De 14h00 à 15h30
En savoir plus