Les Maisons d’Assistants Maternels : conseils pour l’assistant maternel

Très prisées des professionnels et des parents employeurs, les maisons d’assistants maternels offrent de nombreux avantages. France Emploi Domicile vous présente les spécificités de ces structures et les atouts qu’elles représentent. 

1. Les maisons d’assistant maternels, c’est quoi ?

Créées en juin 2010, les « Maisons d’Assistants Maternels » (MAM) sont des structures regroupant de 2 à 4 assistants maternels, chacun pouvant accueillir jusqu’à 4 enfants selon leurs agréments. 

Les MAM sont pourvues de matériels éducatifs et d’éveil, de lieux dédiés aux soins et aux repas, ainsi qu’au repos des enfants. À la différence d’une crèche, le particulier employeur ne signe pas un contrat avec la MAM mais avec un des assistants maternels exerçant au sein de cette structure. 

2. Comment sont encadrées les MAM ?

Les MAM sont agréées et encadrées par les services de la Protection Maternelle et Infantile (PMI). En termes de réglementation, les mêmes dispositions législatives que celles prévues dans le cadre de l’emploi direct, à savoir la Convention Collective Nationale de la branche du secteur des particuliers employeurs et de l’emploi à domicile (socle assistants maternels) s’appliquent aux MAM. 

Les MAM permettent aux assistants maternels dont les conditions de logements sont incompatibles avec l’accueil des jeunes enfants d’exercer leur métier. Par ailleurs, ces structures sont prisées des professionnels souhaitant rompre l’isolement et la solitude qui caractérise parfois le métier d’assistant maternel. Cet engouement explique les nombreux projets de MAM en cours. La PMI propose des modules de formation aux assistants maternels souhaitant intégrer une MAM, ainsi que la Certification Qualifiante du secteur « Travailler en MAM », permettant aux assistants maternels de travailler en MAM. Iperia propose également des modules de formation sur les MAM, concernant leur mise en place, leur montage financier et leurs conditions d’exercice. 

3. Quel est l’intérêt des MAM pour le particulier employeur ?

La délégation de l’accueil de l’enfant et ses avantages

Les avantages pour les parents à confier ses enfants à un assistant maternel exerçant au sein d’une MAM sont multiples. En effet, l’assistant maternel choisi par les parents employeurs peut, avec l’accord écrit de ces derniers, déléguer l’accueil de l’enfant gardé aux autres assistants maternels de la MAM. Cette possibilité est appréciée des parents employeurs, notamment en cas d’absence ou de maladie de leur assistant maternel.

Dans certains cas, la délégation de l’accueil de l’enfant à un autre assistant maternel de la MAM permet de proposer des temps d’accueil plus importants. En outre, elle offre la possibilité à l’enfant de varier les activités éducatives. 

Par ailleurs, la proximité permanente avec d’autres professionnels contribue à stimuler l’éveil et l’épanouissement de l’enfant accueilli. L’inclusion à un groupe d’enfants plus grand améliore également les compétences sociales de l’enfant, acquises dans le cadre de la collectivité. 

La délégation de l’accueil de l’enfant à un ou d’autres professionnels de la garde doit se faire dans la limite de l’agrément de chaque assistant maternel et des modalités du contrat de travail signé avec l’assistant maternel référent. Chaque modification de la délégation doit faire l’objet d’un accord écrit passé avec les parents employeurs. 

La sécurité de l’enfant

La présence de plusieurs assistants maternels agréés travaillant au sein d’un même lieu est également un gage de sécurité supplémentaire pour l’enfant. Avoir plusieurs assistants maternels présents peut parfois favoriser l’entraide, ou permet de changer d’assistant maternel facilement si la relation entre l’enfant et l’assistant maternel ne se passe pas correctement.  

La MAM est également un lieu évitant aux assistants maternels d’être isolés dans leur pratique professionnelle. Les assistants maternels de la MAM peuvent ainsi échanger concernant leur méthode de travail. Ce climat d’entraide contribue à améliorer les conditions d’accueil et de prise en charge de l’enfant. 

Par ailleurs, l’ensemble de l’équipement et du mobilier doit répondre aux normes de sécurité en vigueur afin d’être validé par les services de la PMI. Des inspections régulières de la PMI permettent de vérifier que les assistants maternels adoptent les bonnes pratiques et que l’ensemble de l’environnement d’accueil est sécurisé et suffisamment chaleureux pour accueillir de jeunes enfants. 

La rémunération et le contrat de l’assistant maternel

Le processus de rémunération d’un assistant maternel exerçant au sein d’une MAM est le même que pour un assistant maternel accueillant les enfants à son domicile. Les modalités de rédaction du contrat de travail de l’assistant maternel  ne diffèrent pas non plus, pas plus que l’ensemble des démarches relatives à la relation de travail établie avec l’assistant maternel, de l’embauche  à la rupture du contrat.

4. Comment travailler au sein d’une MAM ?

Vous pouvez vous renseigner auprès des mairies, des départements, de la CAF ou au sein du Relais Petite Enfance (RPE) afin de connaître l’offre existante sur votre territoire et recevoir des conseils pratiques.  

5. Les aides financières pour faire garder votre enfant

Le CMG (Choix du mode de garde) 

Les particuliers employeurs ayant un enfant de moins de 6 ans, qui décident d’embaucher un assistant maternel peuvent bénéficier du complément de libre choix de mode de garde (CMG), une aide financière versée par la CAF. Le montant du CMG est calculé en fonction du quotient familial du particulier employeur et du nombre d’enfants à charge et permet de prendre en charge la totalité des cotisations, si le salaire journalier ne dépasse pas 5 fois la valeur du SMIC horaire, en plus d’une partie de la rémunération.  

Le crédit d’impôt 

Si votre enfant a moins de 6 ans et qu’il est gardé par un assistant maternel, vous pouvez bénéficier du crédit d’impôt auquel ont droit les particuliers employeurs. Celui-ci s’élève à 50 % des dépenses engagées pour l’embauche du salarié, dans la limite de 3 500€ par an et par enfant. Ce crédit d’impôt est versé sous la forme d’un acompte de 60 % en janvier et le solde au cours de l’été. 

Les autres aides financières 

Certaines municipalités proposent également des aides financières supplémentaires pour les particuliers employeurs souhaitant embaucher un assistant maternel. Par ailleurs, certains agents de la fonction publique peuvent obtenir une aide allant jusqu’à 1 830€ par an, non prise en compte pour le calcul du crédit d’impôt. 

 

 

Les actualités de l’emploi à domicile

Montant net social CAF pour les salariés à domicile et assistantes maternelles : cela va-t-il faire baisser les aides en 2024 ?

Le montant net social est apparu sur les fiches de paie CESU et Pajemploi en 2024. A quoi sert-il ? Explications

Lire plus
Emploi à domicile, les nouveautés depuis le 1er janvier 2024

De nombreux changements dans l’emploi à domicile début 2024. Smic, salaire horaire minimum, indemnités d’entretien… On vous dit tout !

Lire plus
Semaine Nationale de la Petite Enfance 2024 : une 11e édition très attendue !

Du 16 au 23 mars, c’est l’occasion de réunir professionnels, parents et enfants autour de spectacles, jeux, ateliers de dessin ou de musique…

Lire plus

Les événements France Emploi Domicile

Protection Sociale des Assistantes Maternelles
Espace Aiguebelle
De 19h30 à 21h30
En savoir plus
Forum de l’orientation du Collège de Drancy
En savoir plus
Tout comprendre sur le contrat de travail de l’assistant maternel !
Salle La Bulle d’Air à La Chapelle-sur-Erdre
De 19h00 à 21h00
En savoir plus